Palo Alto et Silicon Valley

#TP #CONTENU #TMTC

Le projet de Richard Hendricks est le site Pied Piper qui est un site permettant de retrouver n’importe quelle musique rien qu’en l’enregistrant. Il utilise pour cela un algorithme de compression à la puissance inégalée mais on ne sait pas encore si le projet ira au bout. Il est épaulé par Erlich Bachman, Jared Dunn, Dinesh Chugtai et Bertram Gilfoyle. Le leader technique du projet Pied Piper est Richard Hendricks car c’est lui qui va devoir gérer l’équipe pour mener à bien son projet. Le leader d’opinion est Erlich Bachman qui va mettre au profit du projet son expertise au niveau de la communication sur le projet.
Eventuel livrable fragzing swag

Pied pieper n’est pas un projet informatique tant que la competence n’est pas fixée. Par definition, un bon projet croise un environnement de besoins qui va evoluer. Concepts = terrains d’application liés au projet qu’on developpe.
Invention = idée, innovation = application de l’idée

Criteres leader d’opinion :
Il est legitime, regule et facilite le projete s’adressant aux bonnes personnes. Leader d’opinion fait souvent emerger le leader technique

Un leader n’est pas un gestionnaire, un manager,… Le leader technique est celui qui va faciliter la viabilité technique du projet. IL va anticiper des options qui vont exposer le projet a un minimum de contraintes

Productivité

Palo Alto

Le modèle de communication Palo Alto provient de fragzing l’école de Palo Alto un d’homme ayant travaillé sur des théories de la communication et la relation entre les individus. Il en est ressorti qu’il est impossible de ne pas communiquer, la non-communication étant une forme de communication. Ce modèle s’articule autour de 4 principes :

  • Il y a deux niveaux de sens dans un message, ce qui est dit et la relation entre les individus.
  • Il y a de mode de communication, le mode digital lié au langage et le mode analogique lié à la gestuelle.
  • Il y a une ponctualité dans les échanges, la suite des échanges qui est modifié par la vision d’un protagoniste sur le comportement d’un autre.
  • Pour finir il y a la métacommunication, c’est tous les gestes physique ou les actions (verbales ou non verbales) qui permettront de comprendre le sens d’un message
Publicités